mardi 12 mars 2013

Erg Amatlich


Un chamelier

Cette destination est assez différente des autres pays que j'ai visités dans le sens où il s'agissait d'un voyage organisé , un trekking en l'occurrence . Ce n'est pas trop mon truc mais c'était pour voir ce que ça donnait .

Le trek se situe dans la région de l'Adrar en Mauritanie au sud ouest de la ville d'Atar . Le voyage était organisé par Nomade Aventure mais il existe pas mal de sites spécialisés dans le même genre comme par exemple : Terres d'Aventure , Club Aventure , Alibert-Trekking et bien d'autres , c'est très à la mode et sûrement très rentable pour les organisateurs .

Vous avez différents niveaux de difficulté proposés selon les âges ou la condition physique de chacun mais franchement ça ne correspond pas trop à ce qui est proposé .

Art mauritanien

Je suis parti avec un pote et on avait choisi un niveau sportif assez élevé qui était de 3 étoiles mais la petite vieille de mon quartier avec son caniche aurait pu faire ce trek à l'aise ... j'ose pas trop imaginer le niveau 1 .

Bon il faut savoir que ce genre de voyage coûte assez cher : 900 € par personne pour une semaine à dormir dans le sable et à manger des petits pots de compote Andros ! Certes , ça donne du travail aux autochtones même s'ils ne doivent pas être payés bien cher c'est une bonne chose malgré tout . Nous étions 10 personnes + les 5 chameliers et le guide .

Dromadaires

L'avantage de ce genre de vacances c'est que tout est organisé , on a pas à se prendre la tête pour la logistique : réservation d'hôtel , horaires des bus et des trains , arnaques à éviter , etc ... et on ne sait pas avec quelles personnes on va tomber , c'est la surprise ... elle peut être bonne comme mauvaise mais c'est une bonne aventure humaine de toutes façons .

Arbuste

Les âges allaient de 26 à 56 ans et l'ambiance était très bonne . On marchait 5 heures par jour avec une pause de 4 heures le midi pour éviter les grosses chaleurs ... qu'on a pas eu . Bon , perso , pendant les 4 heures de pause , j'allais gambader dans les coins environnants histoire de tuer le temps car la sieste de 4 heures ça faisait un peu chier quand même et si quelqu'un voulait me suivre , il était le bienvenu .

A l'arrivée à l'aéroport d'Atar , nous sommes accueillis par l'un des organisateurs qui nous conduit jusqu'au point de départ du trek qui se trouvait à 180 km . Premières sensations à bord du 4x4 , c'était cool avec une crevaison en cours de route , cool !

4x4 dans le désert mauritanien

Voici le trajet que nous avons effectué en 4x4 Atar - Azoueiga ( Terjit c'était la fin du trek ) et pour ceux que ça intéresse , j'ai des cartes de la Mauritanie sur ce blog :

Trajet en 4x4 depuis l'aéroport d'Atar

Ce qui est dommage c'est qu'on a loupé le premier et le seul coucher de soleil le soir au bivouac à cause du retard que l'avion avait eu . Notre premier bivouac était à un emplacement où les dunes " chantent " , on ne sera jamais ce que ça donne vraiment , snif ! Nous faisons connaissance avec les autres personnes du groupe que nous allions côtoyer pendant une semaine et le lendemain matin c'était parti pour l'aventure ... ça fait bizarre de dormir à la belle étoile et de se réveiller en plein désert .

Herbe à chameau

Nous ne portions que les affaires de la journée : bouteilles d'eau , appareil photo et c'est à peu près tout . Le reste des affaires étaient portées par les braves dromadaires : nos gros sacs avec nos rechanges , la nourriture , les matelas , etc ... Voici le trek que j'ai réalisé avec Google Map :

Trek dans l'erg Amatlich en Mauritanie

Au niveau météo c'était pas top , on a jamais pu voir un coucher de soleil mais en revanche on a eu droit à la pluie dans le désert ce qui n'est pas donné à tout le mode quand même !

La journée , la température n'était pas très élevée et la nuit grâce à la couverture nuageuse , il ne faisait pas froid c'était pas mal en fait .

Guide mauritanien

Au niveau des bêtes , pas de scorpion ni de serpent en vue ... seul un varan est venu nous tenir compagnie un soir mais le pauvre s'est fait tabasser par les chameliers ! Voici la photo du varan :

Varan dans le désert de Mauritanie

Sinon , il faut savoir que les moustiques mauritanien s'en foutent grave de notre citronnelle de blancs becs , après trois couches de spray sur le visage , ils rodaient toujours les salopards ! Seule solution , les boules quies et tant pis pour les boutons !

Canyon en Mauritanie

En ce qui concerne l'eau , il ne faut pas oublier les pastilles de purification comme Micropur par exemple car ce n'est pas des bouteilles de Vittel ou d'Evian qu'on nous file mais de la bonne eau du puit toute marron ! Pendant tout le trek on ne passe jamais dans un supermarché .

Bivouac dans l'erg Amatlich

La nuit le vent soufflait parfois et on était amenés à " manger du sable " . Pour la toilette , c'est simple je ne me suis pas lavé pendant une semaine mais en même temps au rythme auquel on allait , il n'y avait pas de quoi transpirer et comme on a presque jamais vu le soleil , il ne faisait pas chaud . Pour les toilettes , il fallait se trouver un coin tranquille et brûler le papier hygiénique pour ne pas polluer .

Une boutique

Ce qu'il y avait de bien lors de ce trek c'est que les paysages était variés , ça allait du désert de sable ( Erg ) au désert de rocaille ( Reg ) en passant par des petits villages , des canyons et des oasis .

Oasis dans l'erg Amatlich

On a même appris à faire du pain dans le sable , je crois que ça s'appelle Taguella , c'est un truc de malade .

Taguella - Pain Touareg

Alors si mes souvenirs sont bons , on choisit un emplacement propre et l'on y fait un feu , les braises vont chauffer le sable . Parallèlement on fait la pâte pour le pain et les cuisiniers avaient rajouté de la levure spécialement pour nous mais normalement le pain ne gonfle pas , il reste plat . Puis le brasier est retiré et on y met la pâte ( photo ci-dessus ) . Ensuite on la recouvre de sable et on y fait un deuxième feu par-dessus . Le sable sert à ne pas brûler le pain avec les braises . Et au bout de 20 minutes ou un peu plus , le pain est cuit , il suffit juste de le gratter un peu pour retirer d'éventuels grains de sable et d'attendre qu'il refroidisse et c'est super bon !

Erg Amatlich

Pour terminer le trek nous avons fait escale dans l'Oasis de Terjit afin de nous baigner , c'était cool .

Oasis de Terjit

Bon cet oasis ne semble pas super naturel , disons qu'il est aménagé pour les touristes mais c'est sympa quand même .

Entre Reg et Erg

Voilà , la balade est terminée , les paysages étaient vraiment chouettes et c'est une bonne expérience de vivre une semaine sans électricité , internet ni télé , en osmose avec la nature .

Nuit sur les toits à Atar

Bon la dernière nuit sur les toits à Atar n'était pas top confort . Les chèvres juste à côté n'ont cessée de bêler toute la nuit , les moustiques  nous ont déclaré la guerre , la pluie qui a fait son apparition au beau milieu de la nuit et le muezzin qui appelait à la prière ... mais c'était cool malgré tout .

Voyage effectué en mars 2007

Accueil          Mauritanie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire